Archive for March 2014

L’ânerie et l’influence   Leave a comment

J’ai choisi le mot influence, d’ailleurs très parlant dans notre milieu, pour sa double connotation : il renvoie autant au pouvoir qu’aux conséquences de son exercice.

Une semaine plus tard du fameux rituel annuel de rencontre des plus concernés d’entre nous, « l’AG de la Fédé », où, j’avoue, je me suis retrouvée plus par coïncidence que par intérêt, j’ai trouvé la distance nécessaire pour digérer une partie des inepties entendues. Sans doute, chaque mise en groupe a les siennes ou bien son inventaire de remarques complètement futiles, et c’est précisément pour cette raison que je n’aime pas les réunions. Mais celle-ci, eh bien, c’est une toute autre histoire : celle-ci m’a montré les différences insurmontables entre moi et quelques-unes des  personnes présentes, je dirais les plus gâtés par cette assemblée.

On pourrait penser que ce sont les divergences d’opinions qui nous éloignent. J’en suis moins convaincue, aujourd’hui je parie plus sur des questions de moralité ou encore de degré d’intelligence.

Avant le vote pour l’élection du nouveau président, il y a une discussion sur la pertinence de proposer une embauche à In-seong. Laurent, qui avait lancé cette discussion, a été soupçonné d’attirer l’attention sur ce point comme une manœuvre visant à essorer quelques votes de plus pour Chantal. Enfin, les arguments de toutes sortes  s’enchaînent, les professionnels : une chance unique, In-seong est très sérieux, il a toujours tenu ses engagements ; les amis : il est quelqu’un de très sympa, il aime bien la France ; les bienveillants : avec sa femme, ils cherchent un endroit pour se fixer en Europe et ils ont choisi la France, ils veulent se fixer pour avoir un enfant… Mais en vrai, à part le désir d’avoir un salarié comme In-seong, j’avais vite compris qu’il n’y avait pas de projet le concernant, on n’avait pas d’idée précise concernant ses activités futures  ni même une fiche de poste. Et pour balayer d’un coup de poignet toutes ces questions fâcheuses, Fred tranche : « Et si ça ne marche pas, dans trois mois, on le fout à la porte. » Alors, ca, oui ! In-seong devrait être ravi, qui ne rêve donc pas d’un tel employeur responsable ou encore, d’un tel ami ?!

Un autre constat : Pierre est arrivé dernier de la liste, avec une soixantaine de voix. J’ai n’ai aucune intention de faire un bilan de ses succès et ses échecs en tant que président élu et réélu de la ligue Ile-de-France, mais je suis persuadée que ce n’est pas le résultat de son activité qui l’a ramené en bas de liste.  S’il a reçu le blâme de la plus part, c’est pour une raison précise : l’existence de notre club. Il y a quelques années, nous avons été « convoqués » par les dirigeants du club d’Antony pour rendre compte de la création d’un club à Bourg-la-Reine. Avec toute la considération due, nous avons expliqué notre position, mais personne n’a voulu nous écouter.

« Vous êtes une menace pour Antony et Cachan ! » « Et le club de Cachan, comment ça s’est passé quand il a été créé ? » ai-je demandé. « Cachan a accueilli trois des dix membres du club d’Antony. » «  Et maintenant, vingt ans plus tard ? » « Cachan a une vingtaine de joueurs licenciés et Antony en a 90 et ils s’entendent très bien ».  « Donc, le nouveau club de Cachan n’avait pas détruit le club d’Antony, il s’agit juste de l’apparition d’un autre club et, avec le temps, de l’augmentation du nombre des membres de chacun, notre rêve à tous, n’est-ce pas ? » « Mais vous ne nous avez pas consulté ! »

Quels orgueils démesurés ! J’ai  dû épuiser les arguments logiques pour en arriver là. Difficile de répondre poliment, donc la discussion prend fin. On reste donc avec une certitude : si le club de la Belette bleue existe aujourd’hui, cela n’est surement du ni au club d’Antony ni à celui de Cachan.

Eh, oui, Pierre, c’est pour ça que tu n’es que dernier et Chantal n’est pas présidente, car des gens comme ça votent plutôt pour des gens qui se montrent prêts à foutre d’autre gens à la porte si ça ne marche pas comme ils veulent !

Contrairement à nos habitudes, et pour éviter tout malentendu, je signerai ce post.

Sincèrement,

Irina

Posted March 28, 2014 by labelettebleue in info

La Bellette a bu du bourgogne   Leave a comment

Afin de protéger les intérêts légitimes de notre club, nous sommes heureux de vous annoncer que nous avons pris le contrôle des deux clubs: Dijon et Nevers. Cette action, qui a eu lieu dans un pays connu pour être abondante en vin, a été prise seulement pour protéger le Go dans cette région. Nous rejetons les allégations désobligeantes de la Ligue du Centre selon lesquelles cette annexion a été réalisée en raison d’une soif de pouvoir. Nous vous invitons à nous rejoindre dans notre nouvelle maison pour partager un verre de vin.

Posted March 11, 2014 by labelettebleue in ragots